Le goûteur de supermarché

Adieu huile de palme dans le gâteau Savane !

Au terme de deux ans d’études, de recherche et de développement produit, la marque Brossard lance sur le marché une nouvelle recette du gâteau Savane… exempte d’huile de palme ! La matière grasse va être remplacée par une matière produite essentiellement à partir d’huile de colza et dont la mise au point est unique dans le domaine de la pâtisserie industrielle.

L’huile de palme est l’huile la plus consommée dans le monde devant les huiles de coco et de tournesol. Peu coûteuse et largement utilisée dans l’industrie agro-alimentaire, elle crée pourtant depuis plusieurs années une vague de polémiques. On lui reproche, d’une part, ses conséquences sur la santé et, d’autre part, les dégâts environnementaux engendrés par la culture intensive du palmier à huile.

L’huile de palme serait en effet un important facteur d’augmentation des risques de maladies cardio-vasculaires et de l’obésité à cause de sa forte concentration en acide gras, acides gras qui seraient aussi à l’origine de la formation de mauvais cholestérol. Et pour cause : l’huile de palme en contiendrait plus encore que des produits d’origine animale, comme le beurre ou la charcuterie.

Ecosystèmes et populations en danger

L’explosion de l’usage de l’huile de palme dans l’industrie agro-alimentaire et dans la confection de bonbons, gâteaux, chips et autres plats préparés, a transformé son mode de production. Sa culture intensive met en péril l’environnement, la biodiversité et les sols des terres. En Asie et en Amérique du Sud, de grandes étendues de forêts tropicales ont été détruites et les terrains transformés en plantations de palmiers, menaçant gravement ces écosystèmes et les populations qui y résident.

 

 

Le scandale n’a pas échappé aux consommateurs qui, de plus en plus soucieux de leur santé et de la protection de l’environnement, font attention aux ingrédients des produits qu’ils consomment obligeant l’industrie agro-alimentaire à s’adapter.

Souci d’éthique et respect des volontés du consommateur

Ainsi l’entreprise Jacquet Brossard a judicieusement décidé de prendre cette voie et d’effectuer les changements nécessaires dans la recette du gâteau Savane. Dans un souci d’éthique et de respect des volontés du consommateur, la marque devrait avoir, d’ici trois ans, remplacer l’huile de palme contenue dans tous ses produits par un autre type de matière grasse végétale.

 

 

70% de la gamme est d’ailleurs d’ores et déjà exempte d’huile de palme, dont 100% des pains industriels produits par l’entreprise, ainsi que tous les nouveaux produits mis en place par la marque, comme les gaufres et les crêpes. Le biscuit Savane était le suivant sur la liste, juste au-dessus des petits gâteaux Savane en format individuel.

La bonne nouvelle est que ni le goût, ni le prix du gâteau Savane n’ont été affectés par l’évolution de sa recette. Et que les puristes, les enfants et les gourmands se rassurent : le gâteau conserve sa célèbre « vague » ! Une signature marbrée sans laquelle Savane ne serait plus véritablement Savane !

  1. barbara
    3 juin 2014 à 13:Juin | #1

    J’ai acheté du savane dernièrement et je lui ai trouvé moins de gout et un texture plus ferme, moins moelleuse, je n’ai vu qu’après coup que l’huile de palme n’entrait plus dans la recette, je m’en réjouis , bien entendu surtout vis à vis de l’environnement et de la biodiversité pour les régions dont elle est issue, mais le fait est que le goût n’est plus le même et pourtant je n’ai pas le palais très fin! Je pense que je ne suis pas la seule à l’avoir remarqué.

  2. Romain
    22 avril 2014 à 15:Avr | #2

    @Lucky. L’absence de lien entre acides gras saturés et risques cardiovasculaires est même scientifiquement prouvé, voilà la référence de l’étude : http://annals.org/article.aspx?articleid=1846638

  3. Lucky
    15 avril 2014 à 15:Avr | #3

    L’huile de palme contient certes des acides gras saturés mais rien ne prouve qu’elle soit associée à une augmentation du risque cardiovasculaire. En fait le plus important c’est d’éviter les excès, comme pour tout d’ailleurs. Par contre, Les acides gras trans sont nuisibles !

*