Le goûteur de supermarché

Le melon de Cavaillon, le melon charentais jaune français


Hier,  2 juin 2010, avec ce temps d’anglais, j’ai presque hésité à me faire une raclette-charcuteries-cornichons…, aujourd’hui, jeudi 3 juin, la chaleur est de retour, la saison du cucurbitacée est lancée, mangeons des produits de saisons  pour oublier.

Je goûte un melon de Cavaillon, un melon charentais jaune français à ne pas confondre avec le melon charentais espagnol et marocain qui est vert et moins qualitatif.

Conseils pour choisir un melon :

– Il doit être lourd, bien concentré, signe de maturité et donc de sucre.

– Le melon charentais jaune passe du vert au doré quand il est mûr, et les sillons verts doivent être bien marqués

– Autour du pédoncule (la petite queue) le melon doit craquer légèrement mais pas se fendre

– La consistance générale doit être ferme et soupe à la fois

– L’odeur doit être agréable mais discrète, le meilleur endroit pour sentir est le pédoncule.

Dégustation:

Mon melon est assez grand,  la peau tend sur le jaune par endroit (peut-être pas assez), elle est brodée et les sillons sont très bien dessinés.

A l’intérieur la chaire orange du melon est charnue, elle fond sous la cuillère, le jus se répand partout. Les arômes de ce melon se diffusent autour de moi, il est goûteux et savoureux, très hydratant, vraiment délicieux. Seul petit bémol, je l’aurais aimé encore un chouilla plus sucré.

Voilà j’ai mangé un fruit, ma mère serait rassurée, ça change des produits manufacturés ! Et en plus j’y ai pris beaucoup de plaisir. Les vacances, les vacances, les vacances !

Catégories :fruits Tags : ,
  1. Jeje32
    30 mars 2011 à 16:Mar | #1

    Bonjour, comme le dit Julien, le melon charentais est une espèce (vin rouge pour comparaison) et le cavaillon est une appellation (pour suivre la comparaison, du Bordeaux, ou un Madiran) Les deux font du vin rouge appelé de manière différente.
    Dans le charentais Jaune, il y a plusieur type, le lisse et le brodé.
    A l’intérieur de ces types il y a des variétés bien souvent hybride F1 dont les nom sont très nombreux en fonction des semenciers (Nogaro, Héliobel, Hugo, Anasta,etc) qui ont des caractéristiques de culture et gustative différentes. (terrain propice à certaines maladie, variétés haut niveau gustatif ou prête pour l’export) Bien entendu, le prix de la graine diffère et la manière de s’occuper du plant aussi.

    Pour continuer, le cavaillon produit du melon charentais jaune mais pour ma part, je suis dans le Gers avec un production ayant pour appélation melon de Lectoure et je sais qu’il existe aussi du melon dans le lot et garonne.

    Voilà pour la petite explication

    à bientôt

    Jéjé

  2. 7 juin 2010 à 8:Juin | #2

    Le melon charentais jaune est produit dans 3 régions du sud de la France dont Cavaillon, si tu préfères, le melon charentais jaune est une espèce de melon (comme un cépage) et cavaillon n’est que l’appellation 😉

*